[Cette page a été traduite automatiquement.]

GEDCOM Présentation

Gedcom a été développé par le Département d'histoire familiale de l' Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours pour fournir un format flexible et unifié pour l'échange de données généalogiques enregistrées électroniquement. Gedcom est un acronyme pour GEnealogical Data COMmunication .

Un fichier Gedcom contient des enregistrements de données structurés hiérarchiquement et référencés (y compris les individus, les familles, les sources, les documents). Gedcom est conçu comme un format texte, chaque enregistrement de données étant introduit par un numéro désigné par le niveau de hiérarchie et un mot-clé (tag).

exemple:

0 INDI
1 OISEAU
2 DATE 12 MAI 1920
1 DÉCÈS
2 DATE 1960
Omega écrit et lit les fichiers Gedcom conformément à la version 5.5 standard de Gedcom.

La grande flexibilité de la norme Gedcom crée un niveau de complexité tout aussi élevé. Cela signifie que des ensembles de règles très complexes doivent être implémentés afin de traiter les fichiers Gedcom. Un problème vient du fait que le programme d'écriture Gedcom, la spécification Gedcom et le programme de lecture Gedcom cartographient généralement les données généalogiques très différemment. Par conséquent, il n'est souvent même pas possible d'importer de manière réversible des fichiers Gedcom écrits par un programme dans le même programme. Une autre difficulté vient du fait que de nombreux programmes n'implémentent pas correctement la norme Gedcom ou n'ajoutent pas leurs propres ajouts, ce qui empêche une importation correcte à moins que des traitements spéciaux spécifiques ne soient installés dans le système de lecture en fonction du système source.

Les faits suivants peuvent être considérés comme des déficits de la norme 5.5, qui ont rendu la mise en œuvre du traitement Gedcom dans Omega considérablement plus difficile:

Lors de l'exportation, certaines informations supplémentaires sur la qualité des relations familiales et d'autres spécificités oméga ne sont pas exportées car elles ne peuvent pas être mappées dans Gedcom. L'importation traite les balises communes. Les balises exotiques ou les objets multimédias sont ignorés.